Transformer l’information en inspiration

De temps à autre, nous sommes tous désarmés sur la façon de faire face à des défis, ou encore trouver quelle sera notre prochaine étape. Comment trouver l’inspiration pour nos prochaines idées ?

Cet article est inspiré par Rosie Forrest et sa casquette d’Adlib. Rosie est une de nos utilisatrices qui a fait d’Adlib un couteau suisse pour elle et son équipe à l’Imperial War Museum. Ensemble, ils font un travail remarquable avec l’intégration CMS / DAMS, la signalisation et l’utilisation de codes barre.

Rosie Forrest and her Adlib Visor

Rosie Forrest et sa visière Adlib

Dans nos bureaux, il m’arrive régulièrement de demander à l’équipe de Recherche & Développement : « Qu’avez-vous de nouveaux pour moi aujourd’hui ? » C’est comme jouer à la loterie – parfois, la réponse est quelque chose que je connais déjà alors que des fois… elle est inattendue. Ces découvertes incongrues sont presque toujours la base d’idées nouvelles que j’incorpore dans nos entrainements et nos ateliers professionnels.

J’ai eu une expérience semblable lors de la dernière réunion des utilisateurs d’Axiell UK, qui rassemblait près de 250 usagers provenant du monde entier. Il y a tellement de membre de cette communauté qui participent à des projets incroyables avec leurs logiciels et leurs données. J’ai plongé dans ce programme débordant d’inspiration deux jours durant.

Les présentations sont à présent en ligne, et j’encourage chacun à naviguer et explorer les présentations et les notes des rapporteurs à l’adresse suivante : 2017 Axiell UK User Group presentation materials. Les discussions vont de l’implémentation du système DAMS à l’utilisation de codes-barres pour les mouvements importants. Plusieurs rapporteurs ont également participé à cette vidéo de présentation.

Alors que chaque expérience sur ce site est unique, quasiment tous ceux avec qui j’ai pu discuter faisaient les mêmes constatations sur de nouveaux projets comme sur des travaux en cours.

Essayer quelque chose de nouveaux

Quelqu’un doit être le premier. Sans innovation, il n’y a personne de qui apprendre. Grace aux utilisateurs aventuriers, nous avons une base solide sur laquelle nous appuyer pour avancer : le Natural History Museum qui a adopté une méthode de travail basée sur le web avec le logiciel Sapphire ; l’Imperial War Museum qui a aidé au lancement de Axiell DMS ; le Horniman Museum qui a réussi le transfert de sa galerie en sept semaines, incluant un audit de sa galerie et l’utilisation de codes-barres. Même si vous n’êtes pas un des premiers adhérents, tout ce que vous essayez est nouveau pour vous, votre équipe et votre organisation.

Aider son prochain

Quel que soit votre activité, il y a certainement quelqu’un qui est prêt à se lancer derrière vous. Ecrivez un papier, faites un discours ou postez vos recommandations et partagez votre expérience. Lorsque je parle à d’autres utilisateurs qui viennent tout juste de terminer un projet important, je leur demande « Quels sont les trois choses que vous auriez aimé qu’on vous apprenne avant de commencer ? ». Les gens demandent souvent des copies des appels de projet pour voir les offres, mais pourquoi ne pas demander à quelqu’un qui est prêt à le faire les plans du projet, les courbes de budget ou encore les leçons apprises ? Ces composantes du projet représentent une quantité de travail importante. Pouvoir s’appuyer sur des travaux précédents permet de d’envisager une base sereine pour ceux qui suivront vos pas.

Prendre conscience de ses propres effets

Tous les projets ne doivent pas être d’envergure mondiale et couter beaucoup d’argent. Parfois, modifier un unique champ de données, créer un nouveau rapport ou n’ajouter qu’une seule page web permettant la recherche de collections est la bonne marche à suivre pour un site. J’ai déjà vu des personnes encourager quelqu’un qui ajoutait une image a un rapport ou écrivait une formule permettant d’inverser le nom d’un artiste afin que les données soient dans le bon ordre. La progression est importante, quelle que soit sa portée, et chaque accomplissement nous permet de faire un pas un avant vers nos plus grands objectifs

Parler de ces problèmes

Pendant ces évènements connectant de nombreux utilisateurs, j’entends indubitablement les gens dire que c’est un soulagement de savoir que d’autres doivent faire face aux mêmes défis qu’eux. Alerte spoiler : cela n’arrive jamais qu’à vous. Lors de la conférence cette année, un intervenant a ouvert une session expliquant clairement qu’il n’avait pas de réponse au scénario qu’il était sur le point de présenter. Il a demandé des suggestions et créa en direct une discussion autour des options envisageables. Cela n’a pas seulement permis de connecter les gens qui affrontaient la même problématique, mais aussi de dresser le profil typique d’une conversation au sein de l’équipe d’Axiell.

PS : A ce propos, si quelqu’un sait comment mettre à jour des emplacements dans une base de données après que les tiroirs aient été réarranger dans différentes commodes basées sur la taxonomique ou  la localité, manifestez-vous – de nombreuses personnes veulent vous rencontrer !

Restez SMART

En embarquant dans un nouveau projet, efforcez-vous de vous fixer des objectifs qui soient surs, mesurables, adéquats, réalisables et dans un temps limité. Il faut avoir une idée claire de ce qui doit être fait, comment définir la réussite du projet et l’engagement que vous prenez à finir crée de l’attention et vous rend responsables. Décomposer un projet en une série d’étapes intermédiaires bien définies vous permet de changer de cap plus tôt dans votre processus en vous appuyant sur une remise en question permanente.

Avez-vous participé à un projet ou relever des défis que vous aimeriez partager ? Nous sommes impatients de les entendre ! Nous acceptons toutes suggestions pour notre prochain Axiell User Group Meeting à Pittsburgh du 11 au 13 octobre 2017 : 2017 Axiell North America conference registration.

By |2017-08-18T10:57:21+00:0020 juin 2017|Blog Post|